Produits et Vidéos
Testo - Enregistreurs de données WiFi
Grundfos - Scala2, surpresseur compact
Bette - BetteLux Oval, vasque toute ronde
Aldes - Purification d’air simple flux EasyHOMEⓇ
Dispart - Expert de la pièce de rechange chauffage

Coenove ba carbone pt…pour atteindre les objectifs de la stratégie nationale bas carbone

Pour Coénove, les objectifs fixés par la Stratégie nationale Bas Carbone ne pourront être atteints sans une véritable dynamique de rénovation énergétique.



Les résultats de la récente étude* menée par Coénove sur la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) dans le secteur résidentiel sont sans appel. Ils montrent que la rénovation énergétique de l'ensemble du parc est l'une des conditions essentielles pour répondre aux objectifs ambitieux fixés par ce texte qui prévoit, en 2050, une réduction de 87% des émissions directes de Gaz à Effet de Serre (GES) pour le bâtiment et de 96% pour les émissions indirectes.

Avec à lui seul 2/3 des émissions de GES du bâtiment, c'est le secteur résidentiel qui dispose du potentiel d'actions le plus important pour concourir à l'atteinte des objectifs. L'étude de Coénove s'est donc logiquement concentrée sur ce secteur. Sa conclusion ? L'atteinte des objectifs de la SNBC est possible à condition notamment que l'ensemble du parc résidentiel soit rénové au niveau Bâtiment Basse Consommation (BBC) à l'horizon 2050.

Or viser la rénovation BBC de 100% du parc d'ici 2050 paraît fort ambitieux quand on sait que seuls 32 000 logements sont rénovés à ce niveau d'exigence chaque année... Pour Bernard Aulagne, Président de Coénove, « il faut que le Gouvernement envoie un signal fort dès ce début de quinquennat pour que la rénovation énergétique dans le bâtiment prenne véritablement son envol ».

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle le candidat Macron avait pris l'engagement de rénover la moitié des passoires thermiques des propriétaires les plus modestes dès 2022 via un financement de 4 milliards d'euros. Il avait également annoncé un grand plan de rénovation des bâtiments publics, de l'État et des collectivités locales ou encore l'évolution du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) vers une prime immédiatement perceptible. Autant d'ambitions à la hauteur des enjeux.

Reste maintenant à ce que ces promesses de campagne se transforment en actions concrètes pour renforcer et accélérer la dynamique de rénovation du parc résidentiel, essentielle à l'atteinte des objectifs de la SNBC que la France s'est fixés.

L'évolution des dispositifs de soutien financier apparait comme une première piste très pertinente pour Coénove. « Si la diversité et la complémentarité des aides à la rénovation sont aujourd'hui une chance pour les ménages, la complexité de compréhension et d'application rend le système, in fine, contreproductif. Il faut simplifier le système et conditionner les aides à l'atteinte d'un niveau minimal de performance pour rationaliser les dépenses publiques » conclut Bernard Aulagne.

* Etude disponible sur le site de l'association Coénove

En savoir plus : www.coenove.fr

Source : A+ Conseils / Claire-Anne Brulé

Copyright 2013 - FilièrePro, le magazine des professionnels du génie climatique, aéraulique et sanitaire - Tous droits réservés.