Produits et Vidéos
Stiebel Eltron - WPL 09-17 I(K)CS, PAC air/eau
Ubbink - Chemilux R'Condensation
testo 400, mesure intelligente et rapide
Jackon Insulation - Jackoboard® Aqua, la règle du silence

Cochebat : des marchés en croissance…pour les canalisations en matériaux de synthèse

Cochebat, le syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaire, sort les derniers chiffres des marchés des canalisations en matériaux de synthèse.

La tendance positive est confirmée sur ses deux marchés ; celui de l’hydrodistribution avec une croissance en volume de +2% pour le PER et de +5% pour le multicouche, et celui des solutions de chauffage et de rafraîchissement par le sol, où l’on constate une augmentation de +5% en volume – soit une croissance supérieure à celle du marché global du chauffage. « Cette évolution positive pour nos marchés concerne aujourd’hui majoritairement le logement individuel et sa rénovation. Mais elle devrait se poursuivre au sein du logement collectif et social », explique Hugues de Marne, Président de la commission communication Cochebat.

Une réponse à des enjeux sociétaux…
« Cette croissance s’explique notamment parce que nos solutions répondent à des enjeux sociétaux importants : la pérennité et la facilité d’installation des canalisations pour nos solutions d’hydrodistribution, et nos solutions de chauffage sont particulièrement adaptées aux nouveaux modes de vie », analyse Claude Brand, Vice-Président de Cochebat.
Parmi les atouts des planchers chauffants / rafraîchissants basses températures, la facilité d’ameublement en l’absence de radiateurs : sur une petite surface, le gain de place est évalué à +8%. De plus, la solution est réversible, et permet un rafraîchissement de 4°C l’été. « C’est une solution de rafraîchissement en phase avec les besoins des occupants », poursuit-il. Cette solution est également alignée avec des exigences hygiène et santé grandissantes : le système n’entraîne pas de mouvements d’air, ni de déplacements de microbes et de poussières, améliorant ainsi la qualité de l’air. … Et environnementaux ! En moyenne, 10% d’économies d’énergie
Aujourd’hui, le plancher chauffant / rafraîchissant basse température est le plus économe énergétiquement. La chaleur, diffusée par rayonnement, est homogène dans toute la pièce. En supprimant les zones froides de la pièce, on obtient la même sensation de bien-être à 18°C qu’avec un autre type de chauffage à 20°C. Or, la baisse d’1°C génère 7% d’économies d’énergie selon l’Ademe.
« Les économies d’énergie s’expliquent non seulement par la diffusion homogène de la chaleur, mais également par les propriétés isolantes de cette solution réversible. En effet, les capacités d’isolation de la dalle (R) mises en oeuvre sont majoritairement supérieures à 2,6 et situées au rez-de-chaussée, où le besoin d’isolation est plus important », indique Claude Brand.
Les gains en CEP (Coefficient d’Energie Primaire) sont renforcés par des températures d’eau à l’entrée du système, qui sont basses, voire même très basses dans certaines conditions, notamment avec le plancher chauffant / rafraîchissant basse température.

Des certifications qualité pour consolider la confiance
Dans un contexte où le consommateur s’informe beaucoup seul et peut faire preuve de défiance face aux différentes solutions proposées, l’entrée en vigueur début 2019 de la NF Réseaux de chauffage et distribution sanitaire (NF 545) est un gage de fiabilité, de sécurité, de durabilité et de compatibilité des systèmes de canalisation en matériaux de synthèse et de leurs raccords. Elle représente une garantie de qualité sur un système, et une reconnaissance au niveau de l’ensemble de la filière, consommateur final compris. Elle devrait contribuer à accélérer l’utilisation des produits dans le domaine de l’hydraulique et des équipements sanitaires et de chauffage.
Garante du niveau de performance thermique des systèmes chauffants / rafraîchissants (planchers, murs, plafonds), la marque de qualité Certitherm créée par Cochebat, s’adapte à l’ensemble des systèmes installés sur le marché pour mieux répondre aux exigences du label E+C- et de la règlementation thermique. Elle gagne de plus en plus de parts de marché : « Pour chaque demande soumise au comité de marque Certitherm, des vérifications au niveau du système et de ses composants, ainsi que des calculs des émissions et absorptions sont réalisés et validés par un instructeur indépendant, BBS SLAMA. Cela contribue à donner des arguments aux professionnels, et donc à générer de la confiance autour de nos solutions auprès des utilisateurs finaux » conclut Cedric Lanaud, Président de la commission Technique Cochebat.

En savoir plus :
www.cochebat.org
www.certitherm.fr

Source : www.agenceapocope.com

Copyright 2013 - FilièrePro, le magazine des professionnels du génie climatique, aéraulique et sanitaire - Tous droits réservés.